J’ai testé pour vous… le casque Bluetooth SC12

Retrouvez chaque mois un avis rédigé par un membre de l’équipe ou un client dans la rubrique « J’ai testé pour vous ».  Cette rubrique est ouverte à tous et VOUS pouvez aussi nous proposer votre test, qui pourra être sélectionner par notre équipe puis publié. N’hésitez pas !

Honneur ce mois-ci à Christophe, le doyen de l’équipe Run Alp.

Numéro 1 d’une longue série !

J’ai testé pour vous… le casque Bluetooth SC12 de play2run by Christophe

Voilà déjà plus de deux ans que je cours avec ce casque léger et doté de la meilleure autonomie du marché.

Pour 79 euros voilà ce que l’on peut avoir

Contenu de la boite :

Le casque

une housse de protection rigide

le cordon usb pour la recharge de l’appareil

3 paires d’embout Taille S, M et L

Ses principales caractéristiques :

– profils Bluetooth supportés : V4,0 CSR HFP, A2DP, AVRCP, aides vocales

– Autonomie : 14 heures

– Temps de charge : 2heures

– IPX6 : résiste à la sueur et à la pluie

– 24gr

Dès que l’on a bien compris comment le faire tenir sur les oreilles, il sait se faire oublier en tenant très bien en place.

Le rendu sonore est très bon, on peut enfoncer les embouts dans les oreilles pour beaucoup d’immersion sonore mais on peut également le laisser en début de conduit auditif afin d’entendre également les bruits extérieurs.

L’appairage de l’appareil se fait en laissant le doigt appuyé sur le bouton de démarrage jusqu’à l’apparition du clignotement rouge et bleu. Ensuite on fait une recherche Bluetooth avec son téléphone et le tour est joué. On peut bien sûr régler le volume et avancer ou reculer dans la playlist grâce aux commandes situées sur le coté droit du casque.

Au contraire de bien des casques, le micro dépasse du casque ce qui contribue à donner une meilleure clarté en communication. Ce micro sert de cache pour la recharge et il peut même être remplacé par un cache discret livré dans la boite si l’on ne veut pas téléphoner avec.

Le casque est étanche et réparable si vous cassez les articulations des embouts.

Après les séances on peut même le laisser pendre autour du cou, il tient tout seul.

La seule limite que je lui ai trouvé, c’est lorsqu’il faut l’utiliser avec un casque de vélo, en effet la protection du fil gène un peu.

Les point positif :

Autonomie exceptionnelle

étanche

facilité de prise en main

micro performant

rendu sonore correct

Les points négatifs :

peu confortable sous un casque de vélo

 

L’auteur : Christophe, vendeur spécialisé depuis 25 ans chez Run Alp. Pratiquant running et trail de toujours.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Archives