TEST – Combinaison néoprène : MAKO PURE

Retrouvez ici notre test de la combinaison Pure de la marque MAKO, assuré par notre Lucas Maréchet (Run Alp Villeurbanne) en personne. Triathlète averti (10e sur le M de Bourg-en-Bresse et 5e sur le Tri du Mont Blanc en 2017) et passionné, testeur de multiples combinaisons, autant vous dire qu’il sait de quoi il parle.

Lucas (à droite) prêt à plonger à l’eau dans une eau à 12°C au Lac de Miribel… quel sens du sacrifice !

La saison de Triathlon approche à un grand pas, voire elle a déjà débutée pour certains d’entre nous, et les combinaisons remplissent petit à petit nos magasins

Étant le triathlète le plus acharné de la famille Run Alp c’est donc logiquement que j’ai servi de “poisson-cobaye”. J’ai donc écumé la MAKO PURE (Haut de Gamme de chez MAKO – 525€) toute la saison passée en allant du S au Half Ironman pour être sûr que rien ne m’échappe.

C’est quoi la Pure ?

Fiche technique :

  • Marque = MAKO
  • Nom = PURE
  • Prix = 525 €
  • Type de combinaison = Haut de gamme « bon nageur »
  • Néoprène utilisé = Haut de gamme Yamamoto
  • Épaisseur de néoprène = 5mm buste et cuisse, 1,5mm cou et épaules, 3mm tibia et mollet
  • Fermeture = Zip inversé pour transition rapide
  • Zip inversé dans le dos = transition rapide assurée !

La Pure est fabriquée dans un néoprène haut de gamme d’épaisseur 5mm avec des zones à 3mm (mollets et genoux) pour pouvoir courir jusqu’à son vélo et effectuer une transition éclair bien évidemment.. Et enfin sur les zones stratégiques (Cou, Bras et Épaules) on descend même à 1,5mm pour un maximum de confort…

En termes de flottaison, je ne vous apprendrais rien sur les bénéfices du port de la combinaison et des 5mm de néoprènes arrivant à faire flotter quiconque, y compris les nageurs de fond de piscine…

Une qualité de conception et de fabrication rare : la Pure est LE modèle offrant un confort et une souplesse maximum

Passons aux choses sérieuses :

Première surprise agréable à l’enfilage : la souplesse au niveau des épaules grâce à l’épaisseur réduite à 1,5mm qui permet une liberté de mouvement et de rotation des épaules, qui au final reste le souci principal dans la recherche d’une combinaison de Triathlon. Véritable deuxième peau, c’est aussi pour cela que MAKO a retenu notre attention et notre choix : flotter grâce à la combinaison tout en étant libre de ses mouvements comme en slip de bain à la piscine.. Le compromis parfait.

Le petit plus de la PURE, et ce pourquoi j’ai orienté mon choix sur celle-ci, est la bande Power Stretch en néoprène hyper souple en forme de “T inversé” au niveau du sternum qui permet une grande souplesse au niveau de la cage thoracique. Adepte de la crise de panique au départ et donc de la sur-ventilation, l’emplacement de cet empiècement est un véritable atout pour un gain en confort.

L’empiècement Power Stretch sur le torse est une idée de génie : vous n’êtes pas comprimé au niveau de la cage thoracique

En bref :

La Pure est vraiment un bijou de souplesse et de confort. Sa flottaison est déjà haut de gamme, mais c’est surtout la combinaison du marché qui offre le plus de liberté de mouvement, sans hésitation.

Pour gagner un poil de flottaison supplémentaire, les nageurs de longue distance où les nageurs un peu moins techniques préféreront peut-être encore la Torrent, modèle au dessus dans la gamme Mako, qui reprend une partie de la construction de la Pure, avec quelques empiècements de néoprènes à cavité d’air en plus.

Pour les moins frileux les premiers coups de bras en eau libre ne devraient pas tarder, pour les frileux comme moi n’oubliez pas, le plus dur c’est la mise à l’eau.. 😉 !!

 

 

L’auteur : Lucas, coureur de toujours, triathlète performant et passionné

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Archives