Nos tests produits

TEST CHAUSSURES – Brooks Ghost 11

Par 22 janvier 2019 octobre 29th, 2019 Aucun commentaire

On ouvre l’année 2019 avec un bon test de chaussure. En l’occurrence celui de l’une de nos valeurs sûres, qui atteint sa quintessence dans cette version 11. Le test est assuré par Manu, monsieur Run Alp Chrono, coureur de longue date, qui nous fait part de son analyse du modèle par sa vision de coureur expérimenté.

Fiche technique

Modèle : Ghost 11

Marque : Brooks

Catégorie : Chaussure d’entrainement universelle

Terrain : Route et chemin

Poids : 310gr (taille 43)

Drop : 12mm (selon Brooks, plutôt 10mm réel)

Brooks Ghost – La « Go-To-Shoe »

Je ne vais pas m’étendre sur les caractéristiques techniques de la belle et efficace paire de Brooks Ghost qui n’a de fantôme que le nom : « sa structure moléculaire variant instantanément en fonction du poids et de l’impact au sol du coureur, son caoutchouc soufflé, son système d’amorti écologique personnalisé sous l’intégralité du pied, son mesh conçu sur mesure et tissé, son amorti personnalisé et doux, son grip »… N’en jetez plus les as du marketing !

Je cours au feeling depuis 30 ans, j’ai connu l’époque où une seule paire de chaussures suffisait à couvrir toutes les distances et tous les terrains, les bonnes vieilles Asics, Reebok, Nike, Coq sportif (si si !), toutes affichant sans complexe leur embonpoint sur la balance, bien + plus de 300 grammes. Bon, il est vrai que la révolutionnaire Adidas Torsion (1990) brillait par sa légèreté et son dynamisme, mais j’avais pu l’avoir en primeur via un commercial de la marque. Et ça avait été le flash.

La Ghost 11 sous ses nouvelles couleurs 2019, quelle gueule !

Petit gabarit (1m67 / 63kms), jamais blessé, je peux me permettre de courir mes 1500 kms annuels avec toujours des chaussures légères, dans les 250 grammes. J’adore sentir le contact du sol et j’ai toujours pensé que trop d’amorti était préjudiciable à bien des égards. J’ai même couru un semi avec les Adidas Piranha (180g), mais bon… je vous dis pas l’état des panards après.

Depuis le marathon d’Annecy (avril 2018), j’ai parcouru 500 kms avec les Mizuno Wave Shadow, 250g sur ma new balance (oh qu’elle est nulle celle là), dédiées aux compétitions courtes distances et aux entrainements VMA et autres joyeusetés fractionnées. Tout à fait satisfait comme je l’avais été par les adizero* et autres du même calibre.
Mais bon, l’hiver étant installé avec la froidure, et mes jambes réclamant un minimum de confort, je me suis résolu à leur donner satisfaction.
Comme d’habitude chez Run Alp, il suffit d’être clair sur le cahier des charges : «un peu d’amorti, légère mais pas trop, confortable et large pour que le sang circule bien. ».

Ni une ni deux, je pars avec une paire de Brooks Ghost : elles sont belles, lacets flashy sur texture « technique » (fallait bien que je le case) noire, important qu’elles le soient : je les porte quelquefois en ville avec un jean, ça fait classe. 😉

Une semelle passe partout qui fait de la Ghost une des chaussures les plus polyvalentes du marché

Plus sérieusement… Comme d’habitude lors des premiers kilo, les pieds peuvent avoir de la peine à s’approprier leur nouvelle monte avec une impression désagréable due à je ne sais quoi, peut-être la circulation sanguine. Là, quasi pas de souci, sauf pendant 1 ou 2km. Ca y est elles sont rodées !
Environ 300 grammes (pointure 44)… Je leur donnerais moins. Le pied est à l’aise, au large, au début c’est bizarre mais on s’y fait très vite. L’amorti est juste ce qu’il faut : j’ai horreur de courir sur un trampoline. L’attaque du pied (du talon à l’avant) est parfaite, précise, me permettant de réguler les différences d’approche au sol du pied gauche et du pied droit.
Bref, j’ai trouvé la chaussure polyvalente de mes rêves, la « Go-To Shoe » : la chaussure polyvalente qui va vous emmener sur tous les terrains.

« Profitez d’un équilibre parfait entre le confort DNA LOFT et la réactivité BioMioGo DNA. Si la Princesse au petit pois devait choisir un modèle, elle opterait sans doute pour ce modèle, ni trop souple ni trop ferme. » nous dit Brooks. Complètement d’accord et maintenant je vais me prendre pour un prince.

Manu42195

*gamme chaussures légères Adidas

L’auteur : Manu, responsable de Run Alp Chrono,

plus de 30 années de course à pied au compteur.

Des Sainté Lyon, des marathons…

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.